•          

          La Terre

     

              Mes créations singulières passent par un processus long et méticuleux en atelier. J’oppose des matières dans un cirque de couleurs tapageuses. Je déguise, je maquille de l’os, des crânes, des insectes, des crapauds … et propose de regarder autrement ces restes. La nature offre une palette incroyable de matières animales déjà ouvragées et façonnées par le temps. Je les récolte dans les campagnes ou elles me sont offertes tels des présents.

    Ce travail est réalisé dans un tout autre état d’esprit par rapport à la photographie que je pratique. Le temps n’a alors plus de prise et l’atelier devient le lieu où l’intime se libère dans un long cheminement créatif.  Mes ouvrages sont la rencontre entre des matériaux naturels que j’accommode chimiquement à des substances et des matières artificielles comme les laques, les colles, les vernis ... Progressivement et inspirée par l’étonnant art macabre religieux notamment (w), je trouve dans cette ornementation un attrait puissant. Ainsi parés, les crânes, les bois, les peaux passent d’un banal statut organique à celui d’objets précieux voir ostentatoires, en tout cas singuliers.

     

     

      

         

                             Le Rouge                                                        La Blanche                                                    La Cadette

     

     

    Présentés et exposés, il est question pour moi d’interpeller, de questionner et pourquoi pas d’amuser plus que de choquer ou d’effrayer. Utiliser le tapage des couleurs et des brillances pour sublimer ces bouts de matières oubliées. Leur donner un prestige improbable. Avec une bonne dose d'ironie.

    Ces reliques animales, sorties de leur condition sont une manière toute personnelle d'approcher l'univers de la mort, sans intention malveillante ou morbide.

     

       


            

     

             Le Piaf                                          Os à Lire                                        Le Sommeil                                       La Bête       

     

     

     

    (w) Paul Koudounaris :  "L'empire de la Mort" (2011)  /  "Trésors des catacombes" (2013)

              

          

             


  •             Le travail en cours à l'atelier ...       

     

         

     

        

            

                   

              


  •           

     

     Je pratique une photographie spontanée, brute, sauvage, au hasard du quotidien où je me préoccupe peu du thème, du lieu, de l’orientation … Où l’essentiel est de retenir un cadre sur des objets, des vues, futiles ou inutiles, à priori insignifiants. Les rendre alors uniques et inédits, évidemment reconnaissables ou curieusement confus. Une quête quasi journalière, à la recherche d’un sujet, d’un angle de prise de vue, d'une forme, d'une singularité chromatique, d'une géométrie étrange, d'un matériau inattendu, qui doivent dérouter. Ma seule contrainte :  une belle et forte lumière naturelle. Les couleurs sont ainsi puissantes et les contrastes marqués.  Cela me permet de ne pas avoir à trop manipuler numériquement mes clichés. Je dénature peu l’instant saisi et donne ainsi toute l’importance à la prise de vue. Je peux toutefois m’amuser à inverser le sens ou ne retenir qu’un détail.

     

    Mes photographie, tirées sur papier argentique, sont soit présentées seule (série numérotée) soit assemblées en triptyques (pièce unique).

     

     

     

    Série "Humidité" : Brûlante, Fraîche et Gelée

     

    -----------------------------------------------

    ------------------------

     

    ----

     

     

    Pour les triptyques, le choix de 3 photographies est tout aussi instinctif que la prise de vue. Je trouve les prétextes d’une verticale ou d’une texture, d’une profondeur ou d’une rupture … Laisser le trio interagir comme par accident, d’une image à l’autre où chacun pourra y faire surgir du sens, une question ou une incompréhension … Il n'y a pas de titre pour laisser toute liberté de lecture et d’interprétation.

     

     

     

     

     

                    Ces triptyques sont parti vivre leur vie ... ailleurs ...

                    D'autres sont à découvrir en exposition

     

     I

     

     II

     

     III

     

    V

     

    VII 

     

    VIII

     

    XII 

     

     

    Vous pouvez vous rendre sur mon compte photos FLICKR dont voilà le lien : 

     https://www.flickr.com/photos/agnesp66/

    Vous y verrez régulièrement de nouveaux clichés






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires