• Démarche

     

     

     

    J’ai toujours aussi loin que je me souvienne, dessiné, collé, assemblé et salis mes mains de couleurs, d’encres, de terre … La photographie est venue plus tard, vers la fin des années 80 après un passage par l'école des Beaux-Arts de Lyon où j’ai découvert la prise de vue et le tirage argentique noir et blanc.

    Je n’ai jamais cessé de créer, passant du dessin à la peinture, de la photographie au collage, du modelage à l’assemblage, du théâtre à la musique ... sans jamais m'y engager professionnellement. Une passion égoïste bouleversée par un engagement tardif.

     Je me considère comme autodidacte même si j'ai fais un passage par les Beaux-Arts. Je m'en suis enrichi tout comme par mon éducation manuelle, mes expériences professionnelles (peintre sur tissus, maquettiste), mes pratiques régulières et mes rencontres.

    Je ne peux d'ailleurs être dans une pratique unique. Je dois pouvoir choisir, à ma guise, la technique, le thème, les matières premières, la méthode et le temps que j’y accorde. Pour cela, j'explore principalement deux champs artistiques : la photographie et la création singulière.

     Dans un cas comme dans l’autre, je donne à voir une banalité métamorphosée, empreinte d’insolite, d’ironie et de bizarreries.